DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine

DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine

Newsletter
Retour à la page d'accueil

Education à l’image

Article JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE 15/04/2011

Dans le cadre des loisirs éducatifs et des pratiques culturelles, l’éducation à l’image ouvre aux autres et à soi-même. L’image aide à la construction du regard, à l’éveil et des sensibilités, à la formation des jeunes citoyens.
Elle constitue un vecteur culturel et éducatif irremplaçable.

L’action de la DRJSCS autour de l’éducation aux images a pour objectifs de :

- Favoriser la découverte, la production et la diffusion d’œuvres de qualité à destination des enfants et des jeunes, par le biais d’aides aux associations et à certains festivals
- Favoriser l’apprentissage et la lecture de l’image, notamment, en mettant en place les ateliers de réalisation, pour permettre aux jeunes une expression et le développement du sens critique,
- Développer la connaissance et la pratique des outils cinématographiques et audiovisuelles
- Former et animer le réseau des acteurs du dispositif
- Promouvoir les projets destinés à faire apparaître la diversité culturelle de notre société afin de lutter contre les discriminations
- Promouvoir une image positive des jeunes dans la société.

La direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de la région POITOU-CHARENTES soutient le dispositif « passeur d’images », opération annuelle permettant de sensibiliser pendant les vacances les jeunes des quartiers et du milieu rural au cinéma et à l’image. Son but est de travailler avec différents réseaux impliqués pour que cette opération puisse s’inscrire dans la durée (création d’ateliers, accessibilités à la diffusion…).
Un partenariat privilégié est établi, sur cette thématique, avec la fédération régionale des maisons des jeunes et de la culture.

Sont également soutenus par la DRJSCS, les Echos du festival du film d’éducation, une décentralisation du festival national organisé chaque année par les CEMEA. Les films ont l’ambition de faire découvrir et partager des histoires dans des champs aussi variés que l’exclusion, la vieillesse, la recherche, la protection judiciaire de la jeunesse, la prévention des risques, l’école, la santé, la déscolarisation, la maltraitance, la musique, la parentalité…
Avant ou après les projections, des animations permettent d’accompagner les spectateurs qui le souhaitent dans leurs rencontres avec les films et les réalisateurs…

Le prix de la jeunesse du festival de Cannes permet, par ailleurs, à des jeunes cinéphiles de 18 à 25 ans de devenir membres du jury jeune de ce festival et d’y exercer leur regard critique et leur capacité d’analyse. Le prix est attribué à un film choisi parmi les deux sélections officielles du festival, « la compétition « et « un certain regard ».
Deux jeunes femmes de la région ont été choisies, en 2010 et 2011, pour faire partie de ce jury.