bandeau imageDRDJSCS Nouvelle-Aquitaine

DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE >Engagement, volontariat et citoyenneté >Chantiers de jeunes bénévoles >Les chantiers de jeunes bénévoles : 100 ans d’innovation aux services des politiques de jeunesse et du développement local

Les chantiers de jeunes bénévoles : 100 ans d’innovation aux services des politiques de jeunesse et du développement local

Article Chantiers de jeunes bénévoles 24/02/2017

Le Chantier de Jeunes Bénévoles s’inscrit à la fois dans une dynamique d’éducation populaire, de développement local et de développement durable. Lieu de brassage à la fois culturel et social, de niveau national ou international, il permet une expérience de la vie et de l’action collectives où se pratiquent le dialogue et la démocratie participative et où s’apprennent l’autonomie, la solidarité et la citoyenneté.

Né au lendemain de la première guerre mondiale, le mouvement des chantiers de jeunes avait pour but de se faire rencontrer des jeunes de nationalités différentes afin de faciliter le rapprochement entre les peuples et contribuer à une paix durable.

UN CHANTIER C’EST :

- La réalisation d’un travail dans des domaines variés (patrimoine architectural, environnement, réhabilitation d’habitats ou de petits équipements socio-éducatifs, sportifs ou sociaux)
Les chantiers s’inscrivent dans une dynamique locale et oeuvrent pour l’intérêt général. Des responsables pédagogiques et techniques assurent l’encadrement sur le terrain.

- Une démarche volontaire qui s’inscrit dans un acte de citoyenneté sciemment consenti pour des vacances actives et solidaires.

- Un lieu de vie collective pendant au moins huit jours. Le groupe organise son séjour et son fonctionnement en favorisant la participation de tous. De plus, le chantier est ouvert sur la vie d’un quartier, d’un village ou d’une ville en lien avec la population locale.


PARTICIPER A UN CHANTIER :

- Conditions pratiques :

L’age minimum est variable selon les associations, sans limite supérieure d’age pour la plupart des chantiers.
Pour les chantiers à l’étranger, il est souvent demandé d’avoir au moins 18 ans.

Les chantiers ont généralement lieu entre juin et octobre durant 2 à 3 semaines.

La durée du travail hebdomadaire est environ de 20 à 30 heures pour les adolescents et 30 à 35 heures pour les adultes.

Les volontaires ne sont pas rémunérés.
Des activités sportives et culturelles doivent être obligatoirement offertes en dehors de leur temps de travail.
Une participation financière est demandée pour la pension, les activités culturelles. Les tarifs pratiqués sont variables selon l’association, la nature, la durée et le lieu du chantier.
Certaines associations acceptent les "bons CAF" pour les séjours des mineurs.

"Le chantier relève des démarches d’éducation populaire. Parce qu’il est ouvert à un large public, constitue un moment fort d’intégration sociale. C’est une action où la socialisation et l’apprentissage de la citoyenneté trouvent une expérience concrète." (instruction 01-241 JS)

- Participer à un chanter en Aquitaine

Vous êtes un jeune volontaire français ou étranger motivé par la participation à un chantier en Aquitaine, inscrivez-vous auprès des organisateurs associatifs sur le territoire.

- www.concordia-association.org
- www.assoadichats.net
- www.clubduvieuxmanoir.fr
- www.assrag.org (Recherche Archéologique Girondine)
- www.leolagrangebayonne.fr
- www.grignols-patrimoine.com
- www.lacolporteuse.net
- www.solidaritesjeunesses.org
- www.clubmarpen.org
- www.rempart.com
- www.cham.asso.fr
- www.amischatlavauguyon.wixsite.com


ORGANISER UN CHANTIER DE VOLONTAIRES

- L’association organisatrice propose un site à valoriser et dispose d’une convention, bail ou protocole d’accord légalisant l’organisation du chantier et régissant les rapports entre le bailleur d’ouvrage et l’association.

- L’association organisatrice s’engage à solliciter toutes les autorisations nécessaires prescrites par les lois en vigueur au titre des monuments et sites classés. (lois du 31 décembre 1913 et du 2 mai 1930)

- L’association s’engage à prendre toutes les mesures d’hygiène et de sécurité nécessaires pour l’exécution des travaux et l’hébergement des participants.

- L’association s’engage à souscrire les assurances requises, à fournir un compte-rendu d’exécution des opérations prévues, à faciliter le contrôle de la réalisation des actions par les représentants habilités des services de l’Etat et à déclarer les séjours de mineurs auprès de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale ou Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations du département qui accueille le chantier.

- les chantiers en 2016 : voir document ci-joint

Personnes en charge du dossier :

Référente Régionale :

Conseillère d’Education Populaire et de Jeunesse
Sophie LAVERGNE

sophie.lavergne@drjscs.gouv.fr

Assistant administratif :
Elisabeth PACHECO-LIOTHAUD

elisabeth.pachecoliothaud@drjsscs.gouv.fr