DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine

DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine

Newsletter
Retour à la page d'accueil

CR_RRSN18 : Synthèse de la journée

Article SPORTS 9/11/2018

Francis GAILLARD,
Responsable du Pôle Ressources National des Sports de Nature
Il a accompagné la DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine dans la phase de conception de ces rencontres, il était présent et s’est prêté à l’exercice de la synthèse.

La relation entre sports de nature et outils connectés a été abordée au prisme de deux entrées :
- enjeux, intérêts et conséquences pour les acteurs ;
- outils d’aide à la gestion des Espaces, Sites et Itinéraires.
Trois analyses supplémentaires ont été partagées :
- intérêts et limites des outils du pratiquant ;
- quelles applications pour quels objectifs ?
- les pratiques de demain.

Le format des Rencontres régionales des sports de nature s’est avéré particulièrement complémentaire avec le concept de Journée technique du réseau national des sports de nature (dont la 12e édition s’est tenue à Valence le 5 juin). Des initiatives régionales avaient précédemment eu lieu en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Bourgogne-Franche-Comté.

APPORT, REFLEXION, ECHANGES

Plusieurs milliers d’applications mobiles sont d’ores et déjà opérationnelles.

LES LIEUX DE PRATIQUE, AU CŒUR DE L’INFORMATION

Les Espaces, Sites et Itinéraires (ESI) de pratique sont au centre des informations recueillies et diffusées. Si le partage des traces GPS facilite l’accès en matière d’implantation, de distances, de dénivelée et de difficultés des parcours, la maîtrise foncière s’avère incertaine. Son absence présente un risque de conflits d’usages, avec les autres usagers ou les propriétaires. Cette hypothèse s’avérait contreproductive en regard de l’équilibre obtenu en matière de politique publique en faveur du développement maîtrisé des sports de nature.

UNE FONCTION FACILITATRICE

Le partage ou la fourniture d’informations relatives aux conditions de pratique (météorologie, enneigement, aérologie, hydrologie) et la mise en relation entre tiers contribuent activement à la mise en activité du plus grand nombre, y compris par la fidélisation ou le renforcement de l’image de soi.

DES ACTEURS HISTORIQUES BOUSCULÉS

La prise de conscience du mouvement sportif face à cette évolution des pratiques semble tardive, voire insuffisante. Son attention mérite d’autant plus d’être attirée que les outils connectés précipitent, pour certains, un changement du modèle économique.

FACILITER UNE GOUVERNANCE PARTAGEE

Les différentes contributions et la convergence des interrogations ont confirmé le caractère partagé du développement maîtrisé des sports de nature entre acteurs : services de l’Etat (Sport, Tourisme, Environnement…), collectivités territoriales (région, départements, EPCI), mouvement sportif (fédérations sportives et mouvement olympique et sportif), gestionnaires d’espaces naturels, universitaires…

Retour au sommaire