DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine

DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >START TO TALK / DONNONS LA VOIX : Du nouveau en matière de lutte contre les abus sexuels sur les enfants

START TO TALK / DONNONS LA VOIX : Du nouveau en matière de lutte contre les abus sexuels sur les enfants

Article SPORTS 19/11/2019

Les enfants qui ont été victimes d’abus sexuels mettent parfois longtemps avant d’oser en parler ; certains n’y arrivent jamais. Les études sur le sujet montrent en effet qu’une victime sur trois n’en parlera jamais à personne. Elles nous apprennent aussi que les violences sexuelles concernent environ un enfant sur cinq en Europe et que les auteurs de ces violences sont dans 80 % des cas des personnes qui font partie du cercle de confiance de l’enfant.
Les abus sexuels se produisent aussi dans le sport. Les violences sexuelles trouvent un terrain propice là où les discriminations, la violence physique et les comportements sexuels déplacés sont tolérés. Les rapports de force déséquilibrés, l’autoritarisme et les structures basées sur la récompense créent des relations de peur et de dépendance, ce qui ouvre la voie à la vulnérabilité et aux abus de pouvoirs.

  • Qu’est-ce que "donnons la voix" ?
    « Start to talk » (Donnons de la voix) est un appel à l’action lancé par le Conseil de l’Europe aux pouvoirs publics, au mouvement sportif et à d’autres acteurs afin qu’ils prennent des mesures de prévention et de protection nécessaires pour mettre fin aux abus sexuels sur les enfants.
  • Quels sont les objectifs de "donnons la voix" ?
    Attirer l’attention sur la prévalence et l’impact des abus sexuels sur des enfants dans le sport ;
    rappeler les normes internationales qui doivent être appliquées pour prévenir les abus, protéger les enfants et lutter contre l’impunité ;
    donner des conseils pour la mise en œuvre concrète de ces normes par les moyens suivants :
    le renforcement des législations, des politiques et des services ;
    le renforcement des capacités, la sensibilisation et la formation ;
    l’échange de bonnes pratiques entre les pouvoirs publics et le mouvement sportif ;
    mobiliser les pouvoirs publics, le mouvement sportif et les médias en lançant des actions et des partenariats au niveau international, national et local .
  • Quel soutien est proposé par le Conseil de l’Europe et l’APES ?
    Pour mettre fin aux abus sur les enfants dans le sport, le Conseil de l’Europe offre, par l’intermédiaire de son programme pour les droits des enfants et son Accord partiel élargi sur le sport (APES), une plateforme pour la coopération entre les pouvoirs publics, le mouvement sportif, les experts, les organismes de protection de l’enfance, l’Union européenne et d’autres organisations internationales.
  • Comment adhérer à l’initiative ?
    L’APES invite les États membres du Conseil de l’Europe à se joindre à cet effort et à entreprendre trois types d’action :
    Action 1 : Lancer une campagne « Donnons de la voix » au niveau national
    Action 2 : Mettre en place ou améliorer des cadres de protection
    Action 3 : Organiser des formations ou des ateliers sur le sport sans danger
    Vous pouvez voir le détail de ces 3 actions en cliquant sur le lien du site du Conseil de l’Europe
  • Quelques outils à votre disposition :
    Cette initiative européenne met à disposition ,entre autres, les outils suivants :
    Une vidéo d’accroche qui permet de lancer le débat,
    Une fiche "faits et chiffres" en matière de violences sexuelles envers les enfants et les jeunes dans le sport
    Une fiche "cadres juridiques et règlementaires" (lois, normes, directives...)
    Une fiche "protéger les victimes" permettant de repérer les violences sexuelles
    Une autre fiche "protéger les victimes" permettant d’avoir une réaction adéquate face aux craintes ou aux allégations
    Une fiche "prévenir les violences sexuelles" identifiant des mesures concrètes
    Une fiche "éducation et sensibilisation" permettant, notamment, d’introduire ce sujet dans les discussions

Pour plus d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à vous rendre sur le site du Conseil de l’Europe

Liste des pièces-jointes